VOYAGER (PLUS) LÉGER

Pour le voyage en avion, oubliez les bagages en soute, l’enregistrement, les frais supplémentaires et la fatigue de se trainer des kilos de vêtements et accessoires inutiles!

Je n’ai très certainement pas encore atteint la perfection en matière de bagage minimaliste mais je suis déjà satisfaite de pouvoir transporter, dans une valise cabine, un maximum de choses qui me semblent plutôt essentielles pour un séjour de vacances !

Voici ce que j’emporte et comment je procède…

Sur le lit, je dispose pochettes et sacs qui auront chacun leur contenu propre :

… sur (puis… dans) chacun d’entre-eux, je dispose son contenu :

la pochette de voyage :
le billet d’avion retour
les documents de réservation d’un éventuel hébergement
les clés de mon appartement
un petit carnet de notes
un tube de Doliprane (je ne suis pas à l’abri d’un mal de tête …)
des bouchons d’oreille (pour s’isoler des pleurs de bébés dans l’avion ou pour trouver le sommeil dans une chambre d’hôtel avec fenêtre sur rue bruyante …)
un livre ou des mots croisés (pour tromper l’attente)
mon chargeur de smartphone

la pochette transparente (que l’on disposera en dernier dans la valise car il faudra la présenter à la sécurité de l’aéroport). On y mettra les liquides, les crèmes et les gels
dans des petits flacons de 100 ml maximum : du shampoing,
de l’huile d’amande douce (que j’utilise comme démaquillant, crème de nuit et masque pour les cheveux, entre autres …) et de la crème solaire,
dans un petit pot : un peu de bb cream (pour unifier le teint si je dois aller à une soirée par exemple)
et…
un mini tube de dentifrice
un mini pot de crème hydratante du style Nivéa
un petit flacon de gel anti-bactérien
1 ou 2 doses de sérum physiologique
mon mascara
mon eyeliner
quelques échantillons de parfum (ou pas)

la trousse de toilette (la plus petite possible) :
un petit savon de Marseille (il servira pour la douche mais aussi pour laver le petit linge)
un déo solide (de type « pierre d’alun »)
une brosse à dents de voyage
mon peigne en bois
un rasoir de type « Vénus » avec une lame neuve
4 disques démaquillants en textile (je les lave au fur et à mesure)
quelques coton-tiges en bambou (non, je ne suis pas encore prête pour l’oriculi…)
une pince à cheveux
un coupe-ongles
une pince à épiler (sert à bien plus qu’épiler !)
mon blush
un mini fard à paupière
mon crayon à sourcils
quelques pansements

le tote-bag :
il contiendra mes chaussures : une paire de tongs Birkenstock ou équivalent, une paire de sandales plates du style « Tropéziennes » et une paire de sandales lamées, or ou argent, (pour le soir, les occasions plus habillées ou même au quotidien). Il pourra servir de sac d’appoint dans 1000 occasions.

la pochette lingerie : avec 3 ensembles culotte/soutien-gorge et 2 paires de chaussettes.
Je les lave à la main au fur et à mesure.

la pochette de soirée :
la mienne est vraiment très petite, de la grandeur d’un gros porte-monnaie. J’y range quelques bijoux.

Maintenant que les pochettes sont prêtes, je dispose mes vêtements sur le lit :

2 BAS
1 pantacourt uni (ou un bermuda ou un short)
1 pantalon fluide imprimé
6 HAUTS (qui s’accordent avec les bas, bien sûr !)
2 T-shirts
3 tops imprimés
1 débardeur
1 CHEMISE BLANCHE
2 ROBES
1 robe d’été imprimée
1 robe noire légère
1 PYJAMA (ou pas)
1 DOUDOUNE ULTRA LÉGÈRE (la parade anti-froid la moins lourde et encombrante que je connaisse)
1 SERVIETTE MICROFIBRE (ne pèse rien, ne prend pas de place, sèche ultra-vite)
1 MAILLOT DE BAIN

Et maintenant je sors la valise du placard (dimensions toutes compagnies : 50 x40x20) et également un petit sac à dos du style « le pliage de Longchamp » :

Dans le sac à dos, j’y met la pochette de voyage, une veste de pluie légère avec capuche (oui! … parfois il pleut ! même en été) une grande écharpe (chaude… qui sert d’oreiller, de couverture, qui couvre les épaules et/ou la tête dans certains sites religieux et qui servira d’étole sur la petite robe noire…)

Certaines compagnies low cost n’autorisent pas ce petit sac supplémentaire (appelé « objet personnel »). Si c’est le cas, il vous sera alors facile de plier le sac « pliage » (CQFD) et de lui trouver une petite place dans la valise, ainsi qu’ à la (petite, elle aussi) pochette de voyage. Vous porterez sur vous la veste de pluie et l’écharpe… et voila !

Dans la valise, j’y met tout le reste. Je plie les vêtements et les range à la manière de « Marie Kondo » (et je vérifie qu’elle ne pèse pas plus de 7 kilos !)

La dernière étape, c’est la préparation de la tenue de départ et d’une ultime petite pochette ultra-précieuse, à porter près du corps :

Dans cette petite sacoche, portée en bandoulière ou à la ceinture, il y a toutes ces petites choses dont on a besoin en permanence :
mon billet d’avion
mon passeport et ma carte d’identité
mon smartphone chargé à bloc
des écouteurs
ma Mastercard
de l’argent liquide
un stylo
mes lunettes de vue

Et enfin…la tenue de départ composée des vêtements les plus lourds, les plus chauds et/ou les plus encombrants :

1 jean (le mien est écru)
1 ceinture
1 T-shirt manches longues (le seul !)

1 chemise en denim (servira de veste légère pendant le séjour)
des chaussettes et sous-vêtements

des sneakers (pour la marche, les randos …)
1 gilet ou 1 cardigan ou 1 pull
des lunettes de soleil (indispensables)

Vous pouvez ajouter une casquette ou un chapeau de soleil à cette tenue. Personnellement, je n’en prévois pas. Si le besoin s’en faisait sentir lors du séjour, cela ferait un joli souvenir à rapporter qui n’encombrera pas la valise du retour !

Bon (léger) voyage !!


Voici une vidéo réalisée pour le journal Madame Figaro. Pas de pub pour ce journal car, comme vous le savez, je ne lis plus aucun journal dit « féminin », mais c’est une des vidéos que j’ai trouvée qui montre le mieux, selon moi, comment plier efficacement les différentes catégories de vêtements :