STOCKER : BIEN c’est mieux que BEAUCOUP

Il n’est nul besoin de confinement ou de crainte de pénurie pour se constituer un stock de nourriture . Nos grands-parents vivaient en harmonie avec la Nature et suivaient son rythme : récolte à la belle saison et stockage pour l’hiver.

Conserves de fruits et de légumes du jardin, confitures, miel et pâtés remplissaient les étagères du cellier. Haricots secs, ail, oignons et jambon séchaient, suspendus aux poutres… Le tilleul étendu sur un linge embaumait la pièce…

Mais ça c’était « avant ».

Dans nos vies, désormais urbanisées et déconnectées de ce rythme naturel, loin des potagers et des vergers, noyés dans l’abondance de nourriture arrivant du monde entier par mer ou par air, nous nous sommes progressivement habitués à vivre au jour le jour, à attendre de ressentir la faim pour sortir acheter ce que fast-food et grandes surfaces nous proposent, à choisir sur Internet le plat du soir qu’on nous livrera dans la demie heure… C’est tellement facile !

C’est lors d’une crise, qu’elle soit sanitaire, économique ou que-sais-je-encore, que nous nous rendons compte de notre extrême dépendance au MacDo ou au Auchan du coin, incapables que nous sommes devenus à produire nous-mêmes ce que nous mangeons ou à prévoir un tant soit peu quelques semaines de notre propre survie alimentaire.

Aujourd’hui il y a le Covid19 et nous réalisons l’étendue de notre aliénation et de notre imprévoyance, au point même, pour certains, de se voir pris de panique et de stocker n’importe quoi, n’importe comment. Personne n’a jamais survécu grâce à du papier toilette, enfin je crois.

En cette période de pandémie, avoir ce dont nous pouvons avoir besoin à la maison signifie moins de déplacements dans les magasins et donc moins de risques d’exposition, alors stockons, mais stockons raisonnablement.

Pour ce qui me concerne, j’ai toujours un peu de stock chez moi. Pas suffisamment c’est certain pour tenir un confinement de deux ou trois mois ou une grosse pénurie (dans un petit appartement, ce n’est pas si simple) mais de quoi voir venir malgré tout et espacer mes sorties.

Bon alors … que stocker ?

Vérifions d’abord s’il y a bien dans nos placards ce que nous devrions avoir en permanence pour améliorer l’ordinaire et donner un peu de goût à nos repas, réveiller nos plats ou pour faire du pain, des gâteaux :

de la moutarde
des cornichons
du bouillon Kub
de la sauce tomate
de la levure de boulangerie sèche
de la levure chimique
des épices
ail/oignons/échalotes en suffisance
3 sortes d’huiles ((par exemple : de pépins de raisin, d’olive, de tournesol)
vinaigre de cidre et balsamique/sel/poivre/jus de citron

Maintenant, poursuivons la liste des achats en remplissant nos bocaux de produits secs à ras-bord (et en achetant un paquet supplémentaire à stocker) :

de la farine ( 3 sortes : blanche, de blé noir et de la farine T55 pour faire le pain)
du sucre en poudre
du sucre roux en morceaux
des pâtes (3 sortes), pour moi : tagliatelles, macaroni et spaghetti
du riz (3 sortes), pour moi : du basmati, du riz gluant et du riz rond
du couscous ou autre semoule
des flocons d’avoine ou du muesli
des haricots secs
des lentilles

On stocke également, selon sa consommation personnelle, une quantité suffisante de café, thés et tisanes, de chocolat en poudre, de beurre de cacahuète et de miel.

Du côté des conserves, on stockera de la viande et du poisson, comme par exemple :
du thon et des sardines
du hareng fumé
du maquereau
différents pâtés
des confits
que l’on peu compléter par du jambon sec, du saucisson … qui se conservent raisonnablement, et/ou un rôti que l’on coupera en tranches et que l’on congèlera.

des fruits :
abricots, ananas et poires au sirop
confitures
que l’on peut compléter par quelques fruits secs : dattes, figues, pruneaux …

et des légumes :
un assortiment de tous ceux que vous aimez et que vous consommerez. Au naturel : haricots verts, épinards, carottes etc … ou cuisinés : légumes couscous, ratatouille etc …
que l’on complète par un sac de pommes de terre

Du côté des produits laitiers, un pack de 6 litres de lait est une bonne base que l’on peut compléter par du lait en poudre qui prendra le relais.

Mais aussi :
plusieurs paquets de beurre (j’en ai un en cours et deux dans le congélateur)
de la crème fraiche longue conservation en mini-briques mais aussi du lait ou de la crème de coco, qui remplace avantageusement la crème de lait
un ou deux fromages à pâte cuite (qui se congèlent très bien)
de la crème Mont-Blanc en boite qui remplacera les yaourts.

Lorsque vous aurez l’occasion ou le besoin de sortir pour du réapprovisionnement, privilégiez bien sûr les produits frais tels que les œufs, les fruits de saison (à déguster nature mais aussi pour réaliser des compotes que l’on congèlera), des légumes frais à cuisiner puis à congeler et quelques petits plaisirs dont du pain bien frais et croustillant (mais on peut également le faire soi-même).

On complète cette liste avec des produits qui se conservent longtemps et qui apportent un peu de joie comme, par exemple : du chocolat noir (2 ou 3 tablettes), des gâteaux secs, un bon vin, une bonne bière, un ou deux sirops de fruits ou du cidre.

Côté hygiène, on mise tout sur le savon de Marseille. C’est bien d’en avoir deux blocs : un pour l’hygiène du corps et des mains et l’autre pour le petit linge (et même pour la vaisselle !).
Un petit sac de paillettes de savon permet de réaliser des litres et des litres de lessive maison (voir ici).

On continue avec une provision suffisante de basiques : Sanytol ou eau de Javel pour la désinfection, vinaigre blanc pour nettoyer les surfaces, du papier toilette (un peu mais pas trop hein ?! Tant que la douchette existe, on survivra !), du dentifrice (un lot de 3 ou 4), des sacs poubelles (3 ou 4 paquets, ça part vite !) et des sacs congélation.

On pense également au feu : des briquets, mais aussi des allumettes et quelques bougies (c’est le genre de produits que l’on doit avoir chez soi en permanence : nous ne sommes pas à l’abri d’une panne d’électricité …). Avec une allumette et une bougie, on a du feu et de la lumière à disposition pendant des heures et des heures.

On vérifie que l’on possède une trousse à pharmacie suffisante en cas de bobos du quotidien (j’en parle ici) et surtout on n’oublie pas nos animaux de compagnie : nourriture et litière en suffisance donc.

Avec ce stock et un peu d’imagination, on peut préparer des tas de repas excellents et nutritifs et rester en forme.

Et c’est ce que je vous souhaite à tous !

Revenons à l’essentiel, savourons les petits bonheurs, restons simples, prenons soin de nos proches et de nous-mêmes…et tout ira bien.



A imprimer une liste qui peut peut-être vous guider et vous permettre de faire des choix en fonction de votre style de vie et de vos préférences alimentaires :

Cliquez pour télécharger la liste