RIEN AU SOL !

Les Shakers m’inspirent beaucoup dans ma recherche d’une vie plus simple, par l’intelligence, la beauté et la sobriété de leur style de vie et de leur artisanat.

Pour commencer mon désencombrement (car c’est vrai que c’était la panique totale quand il s’est agi d’attaquer le bazar), ils m’ont bien inspirée.

En fait, un objet d’une simplicité incroyable m’a donné l’élan premier, c’est leur célèbre rail de patères en bois dont ils garnissent les murs des pièces et qui permet d’accrocher absolument tout, même les chaises (pour laver le plancher à grande eau par exemple) , dégageant ainsi au maximum le sol et rendant facilement accessibles les objets de la vie quotidienne.

Aussi, ma première orientation pour entamer mon désencombrement a été : rien au sol !

Puis, logiquement, je me suis attaquée aux autres surfaces horizontales : aux étagères et aux rebords en tout genre et face à chaque objet qui croisait ma route je me posais la question « je garde ou pas » et si je le garde alors « pourquoi » ? La vraie question étant au fond de définir ce qui, de ce qui m’entoure, m’est vraiment essentiel. Pas si simple, en fait !

Même principe pour les surfaces verticales, les murs. J’ai conservé les photos, les tableaux, toutes les images qui me font du bien lorsque je les regarde. Exit les autres !

Quand le sol n’est plus encombré, qu’il ne reste plus sur les étagères que des objets qui ont un sens et que les belles images sont mises en valeur par le « vide » qui les entoure, alors on respire déjà mieux, on circule plus aisément, on « ressent » l’espace. L’esprit est étonnamment plus léger aussi.

D’autres bricoles superflues sont encore bien cachées dans les placards, mais chaque chose en son temps…

A ce stade apparaît déjà un nouveau comportement face à l’acte d’acheter… l’esprit devient plus critique, l’acte plus réfléchi : acheter ce dont j’ai besoin et rien d’autre. Acheter pour quoi faire ? pour ré-encombrer les étagères que je viens de vider ?

Et se pose désormais cette question avant tout achat : « en ai-je vraiment besoin ? » La réponse est très souvent NON !

Mais revenons à notre « rien au sol » et à ce simplissime rail de patères Shaker. Pourquoi ne pas le fabriquer soi-même, avec ses petites mains ?… et avec ce tuto.

La boîte à outils sera donc un achat judicieux et pour tout dire nécessaire, si l’on veut désormais se diriger vers plus d’indépendance et d’autonomie.


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer
Ce rail shaker trouve sa place dans chaque pièce de la maison. Voici quelques idées …

(cliquez sur l’image pour l’agrandir, puis sur les flèches pour faire défiler)

Votre commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *