LE DÉCLENCHEUR

J’étais prête pour une métamorphose mais je ne le savais pas encore.

Et puis il y a eu ce livre*, acheté il y a longtemps. Acheté et non lu, comme d’autres. Acheté parce que j’aimais bien le titre et la simplicité de sa couverture. Tiens tiens, la simplicité…Croyez-vous au hasard ?

Voilà donc l’élément déclencheur : ce livre, ce best-seller très « dans l’air du temps » .

Je l’ai lu.

Je ne recherchais pas une méthode ou un coaching vers un hypothétique bonheur mais je recherchais certainement, confusément, des pistes, des débuts de réponse à mon besoin de légèreté et de liberté.

Quelques-unes des phrases du bouquin m’ont éclairée, certaines autres étaient purement et simplement l’expression de ce que je ressentais et ne parvenais pas à formuler. Cette lecture a mis un peu d’ordre dans mes pensées confuses. Je n’en ai retenu qu’une seule chose : je devais faire du tri, de la place dans ma vie, dans tous les domaines.

En refermant le livre, je me suis posée cette unique question « quoi et qui t’est vraiment essentiel ? Pour le reste, je crois bien n’avoir suivi aucun conseil pratique … mais la machine s’était mise en route.

Alors j’ai commencé à désencombrer…

Le livres ont ce pouvoir incroyable de déclencher des émotions, de faire naître une réflexion et parfois de changer une vie, un peu, beaucoup ou radicalement.

J’aime à croire que nous rencontrons le livre dont nous avons besoin au moment où nous en avons besoin . Le croyez-vous aussi ?


*L’art de la simplicité (Dominique Loreau)

Votre commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *