LA ROBE PRINTANIÈRE

Avec le printemps, et le soleil de plus en plus présent, vient ce besoin de légèreté ; et s’il y a un vêtement qui nous fait nous sentir plus légère c’est bien la robe. La robe printanière est une pièce clé de la saison .

Je porte rarement robes et jupes, mais dans ma garde-robe de printemps il y a une robe, une seule.

Choisissez votre robe en restant fidèle à votre palette. Le choix est plus vaste que ce que l’on pourrait croire même avec une palette de couleurs plutôt limitée.

Avec la mienne (neutres + accents + pastels) :

… je peux choisir, par exemple, une robe à pois, à rayures oranges et bleues, fleurie marine et blanche ou en vichy orange. Courte, longue, avec ou sans manches, droite ou à godets. Les déclinaisons sont très nombreuses.

Ou alors unie, dans un des coloris de la palette, neutre ou non, en lin ou en coton – voire en soie -. Robe T-shirt, robe moulante, robe vintage ou robe tout en naturel…

Voici ma robe, plutôt sage, et les quelques accessoires qui composent mon « quatuor » :

– un sac facile à vivre et coloré
– un chèche
– un cardigan long pour les petits matins et les soirées fraiches (qui fera aussi partie de ma garde-robe d’automne et d’hiver).

Toutes les précédentes étapes de la construction de cette capsule sont ici :
1/ la pièce iconique et les tons neutres
2/ les accessoires et les couleurs saturées
3/ les pièces de saison
4/la pièce forte : l’imprimé
5/ les pastels

La dernière et ultime étape de cette construction de capsule arrive très prochainement !



Et si ça vous tente … 100 ans de robes …(ou presque) :


 
 

Votre commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *