LES CADEAUX

Minimiser ses possessions, ses achats, est un choix personnel, une nouvelle orientation dans son mode de vie. Un choix personnel, oui c’est vrai, pourtant notre entourage devra lui aussi  changer sensiblement son comportement , car nous lui demandons tacitement de ne plus nous offrir d’objets.

Comment faire passer le message que nous ne souhaitons plus, désormais, de cadeaux, du moins plus « certains cadeaux » ?

Car vous n’accueillerez plus comme avant ces « certains cadeaux » : votre état d’esprit a changé. Le énième mug personnalisé, le gadget rigolo, le bibelot tendance ou la pièce de vêtement superflue risquent désormais d’être accueillis comme une gentille intrusion dans votre nouvel univers, un univers dans lequel vous vous efforcez de ne faire entrer que votre essentiel.

J’ai donc informé de ma démarche ma famille.et mes amis,
Ils savent que je ne souhaite plus recevoir d’objets , mais que je suis tout à fait partante pour des moments à vivre ensemble. Et je les remercie de « jouer le jeu » Ainsi, il m’a été offert de superbes souvenirs !

Mieux vaut exprimer de façon claire son souhait plutôt que de simuler la joie de recevoir telle ou telle possession supplémentaire (joie que je ne sais et ne veux, de toute façon, pas feindre).

Je suis totalement stupéfaite, par exemple, de l’existence de ces sites où chacun revend, au lendemain de Noël, tel ou tel objet reçu la veille.
Revendre un cadeau me procurerait un malaise incroyable, le refuser aussi d’ailleurs ! Vexer, attrister est à l’opposé du but recherché. Alors soyons tout simplement sincères et nous nous apercevrons que finalement nous libérons l’Autre d’un consumérisme moutonnier et d’une certaine pression sociale qui véhicule l’idée que « si l’on aime alors il faut acheter un truc ».

Dans notre société, le cadeau est souvent une politesse, une sorte d’obligation parfois même. Être clair sur sa démarche de simplification, réaffirmer que la présence d’un être cher nous suffit et que les petites attentions et le respect de nos choix sont déjà , en eux-mêmes, des cadeaux, peut mettre à l’aise certaines de nos relations. Pour d’autres, ceux qui souhaitent réellement « offrir » quelque-chose, un peu d’imagination sera suffisant pour trouver une douceur à déguster ensemble ou un moment agréable à partager

Offrir ce que l’on a de plus précieux, c’est-à-dire son temps, son affection, son sourire, est pour moi le plus merveilleux des cadeaux.

Et puisque, en cette fin de mois de mai, nous sommes en pleine campagne « fête des mères », voici quelques-unes de mes idées-cadeau pour ce jour spécial :

  • être là, tout simplement
  • si vous habitez trop loin d’elle, un coup de fil qui durera le temps nécessaire à remplir son cœur de joie
  • un repas chez vous, chez elle, ou ailleurs…
  • un pique-nique en famille
  • une balade à pied, en barque ou à vélo …
  • et tout ce que vous pourrez imaginer de vivre et partager avec elle pendant cette journée, car de toute façon pour elle … le plus beau cadeau c’est vous !


Et si vous aimez chanter, ça c’est pas mal non plus :

(le groupe Qw4rtz a capella)

Votre commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *